jeune bonsai

Juin 2013    Aujourd’hui je fis la première taille officielle de mon (futur) bonsaï. 

À gauche...avec son allure de futur Bonsai (son plus haut sommet est à 10 pouces du sol) et à droite ... son allure d'antan. Juste avant sa coupe...son diamètre était au delà de 3 pieds.

 

jbrug

Pour faire une histoire courte...ça fait longtemps que je rêve d'avoir un bonsaï ornant mon environnement.  J'ai donc sauté sur l'occasion qui se présenta à moi...pour ne pas dire l'avoir volontairement créer...hihi.... il y a deux ans alors que je ne trouvais aucune place dans mes plates-bandes  convenant à un conifère rampant.

Sans crier gare... j'ai donc rabattu les racines de ce conifère afin de l’asseoir dans une soucoupe de deux pouces de profondeur d'un vieux pot à plante d'intérieur.  Dans les faits donc.... pour être plus honnête...hihi….i.e. après quelques lectures  entourant l'art du bonsaï....je coupa le 7/8 de ses racines pour ne conserver que les plus saines. 

Puis j’ai rempoté et ficelé solidement le plant à cette soucoupe...donnant du temps au temps afin que l’enracinement se forme un peu plus…en d'autres mots... le temps que les racines se moulent davantage à l'espace restreint que je lui imposa. Enfin, je le laissa guérir des blessures infligées et déposa le pot au sol près de la maison pour le recouvrir de neige assez régulièrement au cours de son premier hiver. 

Au printemps suivant, voyant que le plant avait super bien traversé  l’hiver malgré le mauvais traitement que je lui avais fait subir…j’éplucha ses branches carrément et ne conserva  que la forme que je voulais lui donner à titre de bonsai… tout en entourant les branches d’une solide tige d’acier afin de  soumettre ses branches à des courbes qui lui sont inhabituels pour ne pas dire hors nature! Un très gros choc j’ai dû lui faire subir à mon avis…mais il reçu toute mon attention en douces paroles principalement…hihi….au cour de l’été.  Puis il passa un autre hiver sous la neige ...le plant et ses racines toujours confinées das une assiette de 3 pouces de profondeur.....et cela sans perdre une seule épine !

Comme cela m’étonnait…je fis quelques recherches et retraça son nom et ses caractéristiques.  Ben je comprends maintenant sa résistance au froid.  Il s’agit d’un génévrier « Wiltonii » du nom latin « Juniperus hoorizontalis Wiltonii » et ce conifère est zoné 2…alors que ma région est zoné 4b.  Les gros froids ne lui font donc pas peur !   La preuve...au cours de tout l’hiver passé…une de ses branches à été constamment à découvert et la dite branche se portait très bien ce printemps.

Comme le plant entier se porte très bien....au travers de ses nouvelles pousses, je viens donc de lui faire une belle petite coupe…déterminant sa forme officielle.  J’apporterai des correctifs avec le temps s’il y a lieu.  Tout comme je vais probable d’ici cet automne rajouter de la mousse sur le dessus du sol …quoique je serais peut être mieux d’attendre qu'il soit dans son vrai pot….que je souhaitais faire moi-même en terre cuite mais je ne pense pas installer prochainement mon four à céramique…alors je verrai hein ! 

Une journée à la fois !

Pour terminer…un point intéressant….une racine commence à  sortir de terre….que je compte bien conserver et exploiter même.. ;-)  D’ici le prochain traitement…je vais davantage me renseigner sur cet art qui en dit beaucoup  car mes dernières lectures datent maintenant de deux ans.  Je vais donc me rafraichir la mémoire afin d'agir le plus possible selon ces règles de l'art lesquelles de souvenance...sont assez particulières mais tellement enrichissantes! 

Qui plus est, l'art du bonsai demande beaucoup de patience...pis ça ben ...croyez-moi j'en ai à revendre... tout au moins pour cette belle nature qui me le rend au centuple!

Une référence qui en dit beaucoup :  http://www.nippon.com/fr/views/b02301/

Mai 2016   - Ouain...je le néglige..je manque de temps pour lui.  Là je viens de lui faire une coupe de cheveux...et j'ai attaché ses branches pour donner l'impression que l'arbuste est balayé par le vent...tout allant à gauche!  Il faudrait bien que je lui fasse un pot juste pour lui !  Un de ses quatres hein! Quoiqu'il en soit...il a un beau piédestal....une fontaine pour intérieur...que j'ai modifié pour la circonstance!

L'automne passé...j'ai rajouté de la mousse sur le dessus de la terre et elle reprend vie autant que les restes...même si le tapis de neige de l'hiver qui vient de passer...n'était pas épais.

 

bonsai en formation