Ah que j'aime cet outil !  Non pas à cause de sa facilité à le manoeuvrer mais plutôt à cause du résultat que l'on obtient avec.  Wow...cé comme les surfaces de peinture ou de vernis appliqués de façon industrielle ou presque ...sans aucun coup de pinceaux!

Actuellement je suis en train de vernir les composantes de la tablette et de la tête luminaire du meuble de la salle de bain.  J'en suis à la 3eme couche et possible que ce soit la dernière couche...je verrai dans les prochaines heures!

 finition impeccable

 

Comment j'applique ces couches maintenant:

  • Appliquer la peinture ou le verni dans une pièce sans poussière.  Faites le ménage avant afin de ne pas en soulever chemin faisant... ;-)
  • Si la peinture ne semble pas homogène...je vais d'abord la filtrer.  Ensuite...une fois rendue dans le contenant du pistolet...je vérifie la direction du jet sur une surface conçue à cet effet (un bout de carton ou du papier journal) Le jet est-il vertical ou horizontal? Alors je l'ajuste selon la surface à couvrir.  
  • Ne jamais commencer à vernir ou peindre directement sur la surface à recouvrir.  Commencer le mouvement de va et vient en dehors de la dite surface...vers cette surface...et sortez du cadre de cette surface de l'autre côté pour étendre le vernis ou la peinture uniformément en revenant dans le sens opposé...tout en avancant d'un pas régulier et rapide...l'inclinaison/l'angle du jet du pistolet demeurant toujours la même.
  • Pour cette dernière manoeuvre de va et vient...il y a une perte approximative de 40 % du vernis ou de la peinture.  Une petites parties de ce résidu se retrouve pendant un court moment en suspension dans les airs...un nuage visible à l'oeil même...;-) mais la plus grande partie juste à côté de la surface où il y a eu vaporisation !   Exemple...la surface de travail de mon atelier qui commencait à prendre des couleurs...ben là ces couleurs seront protégées par plusieurs couches de vernis...la totale quoi...hihi !!!!!
  • Les mouvements de va et vient doivent être réguliers et rapides afin d'appliquer qu'une mince couche de peinture ou de vernis à la fois. Surtout...ne pas stagner à la même place. C'est vraiment le secret d'une belle réussite. Mieux vaut plusieurs couches minces, très minces même qu'une épaisse couche à l'allure d'une peau d'orange avec vergetures ...:-S
  • Morale de l'histoire donc...mieux vaut pratiquer avant sur un meuble ou une surface quelconque, i.e. de moindre importance que de se lancer sur une grosse ouvrage et rater son coup... :-(
  • Un léger sablage entre les couches avec du papier 320 (aucun grain plus grossier svp)...tout en essuyant complètement la poussière laissée par le sablage.... d'abord avec un chiffon doux....suivi d'un essuie-tout humide qui récupère les restes de poussière...en complétant le nettoyage avec un essuie-tout sec qui élimine toute trace d'humidité.
  • Les pistolets à peinture exige beaucoup de "power" pour fonctionner "en continu".  Moi j'ai deux compresseurs dont un de 150 PSI...6 gal et un autre de 125 PSI de 12 gal et le pistolet va bien avec les deux mais je ne peux peindre en continu...je dois par moment faire des pauses afin que le compresseur reprenne ses forces !  J'ai le temps toutefois de faire un bon bout de chemin avant que la langue lui pende! En somme, je ne pourrais pas peinturer de grande surface tel des murs avec aussi peu de puissance au niveau du compresseur.
  • Rendu au nettoyage du pistolet...je nettoie uniquement le conduit qui reçoit la peinture en dévissant ses composantes et j'ai deux petites brosses très très très utile ainsi qu'une fine broche qui nettoient en profondeur toutes ces parties intérieures.  Les brosses sont du style...brosse pour nettoyer les bouteilles mais en petit format.  Puis le truc pour faciliter le nettoyage...utiliser du savon à vaisselle liquide qui repousse/décompose la peinture aisément! 

rangé au frigo le temps du vernissageEntre les couches, je recouvre d'un essuie-tout humide le bout de la buse et retient cet essuie-tout avec une pellicule de plastique style/genre "Saran rap" par un élastique.  Une fois scellé...j'installe le pistolet debout dans le frigo (tel que montré ici sur la photo) .
Ainsi...le pistolet est prêt  à s'éjourner de nouveau au frigo jusqu'à la prochaine couche. Ça devrait être son dernier dodo au frigo avant longtemps...mais sachez qu'il a souvent passé une ou deux semaines consécutives dans le frigo...et cela sans qu'il en soit importuné d'aucune façon!

Tiens...des conseils fort intéressant de ce site que je vais vous faire part en images.      http://retro59.bb-fr.com/t1042-conseils-peinture

 

2911509201_1_35_NJZxWON2

 

Capture

 

DSC03801

  ...et voici les brosses utilisées pour nettoyer ces pistolets. Avec le savon à vaisselle...c'est un must pour un super nettoyage en règle.

Le plus petit pistolet n'a pas encore été utilisé.  Son contenant peut recevoir à peine 200 ml...alors que le contenant du plus gros (qui est de grosseur standard néanmoins) contient 500 ml..soit un demi-litre.

Ca peut difficilement briser ces pistolets.  Il n'y a qu'un mauvais nettoyage qui pourrait empêcher la peinture de sortir adéquatement.  À ce titre, les petits, très petits trous doivent être soigneusement nettoyés avec une épingle à couche...faute d'avoir la tige appropriée tel que vu sur cette photo.