Une esquisse du plan maintenant...et le processus qui s'y colle!  

mur tracé au sol

J'ai tracé au sol l'emplacement du futur mur du hall en vérifiant plusieurs points préalablement, afin d'éviter les erreurs en autant que faire se peut.  

J'ai d'abord vérifié l'alimentation des deux prises électriques fixées au mur extérieur. Celle-ci est fournie par deux circuits différents et ces deux prises sont ou semblent être à première vue...des fins de ligne (à revérifier ultérieurement)... il me sera donc facile de les déplacer dans le mur qui sera rajouté plutôt que de les laisser sur ce mur extérieur... là où de belles opportunités s'offrent aux courants d'air de s'infiltrer plus facilement.

Enfin, et d'autant plus que ces prises sont peu discrètes en pareilles positions. Je les repositionnerai donc de chaque coté du mur qui séparera les deux pièces pour ne pas faire de jaloux...hihi.   ;-) Ce sera donc une de mes prochaines tâches avant de bâtir le mur.

J'ai vérifié aussi l'emplacement de la solive sous le plancher afin qu'elle ne me nuise pas lorsque je percerai les trous dans les joints de céramique pour fixer le mur par dessus l'actuelle céramique plutôt que de couper celle-ci et éliminer la possibilité d'enlever ce mur éventuellement.  Tout est question de goût hein...même que ceux-ci changent avec le temps...alors je mets toutes les chances de mon côté.  Le plus dur sera de percer des trous dans les joints de coulis et de faire coïncider/aligner ces trous avec ceux (là où il y a des points noirs) qui seront faits sur le dessus de la lisse. Difficile à expliquer ...alors une image éventuellement vaudra milles mots.

J'ai aussi vérifié tous les angles possibles de la position de ce mur...lesquelles devaient me permettre d'ouvrir facilement la porte d'entrée, de me fabriquer un meuble d'appoint avec le moins de coupes possibles, de cacher les regards indiscrets vers la cuisine, de considérer des espaces respectables autour afin de circuler très facilement,  etc. etc.

Et enfin, j'ai calculé l'emplacement des montants afin de connaître la quantité de bois dont j'aurai besoin pour le squelette du mur.

La suite un autre jour...car là je vais aller dégager une partie de la haie de son lourd manteau de neige qui l'écrase littéralement.