Pour ceux qui désirent connaître le truc rapidement... "drette là"... "right away"..."sur le champ"...lisez UNIQUEMENT le texte de couleur bleu ci-dessous....appuyé par les deux dernières photos.   ;-)

-----------------------------------------

Dans ces temps-ci je procrastine...ça m'arrive rarement alors je laisse couler.

Et pour tout dire...autant j'aime rénover autant je déteste faire des retouches/des réparations pour mes vêtements. J'aime toutefois créer des vêtements et un de ces jours....ben je passerai plus souvent à l'action à ce titre mais ça ben c'est une autre histoire hein!

Je reviens à mes moutons...je peux avouer donc aisément que j'ai plusieurs paires de pantalons et bien d'autres morceaux tous neufs ...sortant de la boutique et n'ayant jamais été portés qui traînent dans la penderie et qui ne demanderaient pour la plupart qu'à être raccourcis....mais je reporte, je reporte, je reporte....et ce jusqu'à ce que j'aie de la broue dans le toupet...ou presque...hihi.

La preuve que j'attend fort longtemps....j'ai fait une housse de couette il y a au moins 7 ans. Je l'avais coupée trop juste pour replier aisément ses rebords sous le matelas...et  j'ai préféré composer avec telle quelle par la suite.

Ce qui m'agacait un peu plus par ailleurs était qu'à force de soulever les draps le soir venu pour  m'y introduire en douce...et ce même si je ne bouge pas beaucoup le reste de la nuit...ben la couette descendait tout doucement dans la housse après 3 ou 4 jours consécutifs. Lois de la physique obligent...je présume. En d'autres mots, la couette qui occupait la partie de l'enveloppe recouvrant mes épaules...se ramassait au pied du lit assez rapidement.   Étant alors frileuse, pour palier à ce problème au lieu de le résoudre... je me laissais glisser un peu plus bas sous les draps afin de retrouver la bienveillante chaleur du duvet. Quelle belle affaire!  

Mais j'ai finalement réglé le problème aujourd'hui...du moins je le crois et cela sans trop y mettre du temps de réparation....et ce avec des matériaux recyclés uniquement.  Pour ce faire, j'ai coupé 5 bouts de ficelles d'une longueur de  10 à 12 pouces chacune (psst, de vieux lacets de souliers feraient autant la job)  dont les extrémités ont été flambées afin de stopper leur effilochement...et je les ai fixées solidement et à distance égale en passant et repassant le zigzag (avec la machine à coudre pour me faciliter la vie) sur la couture INTÉRIEURE (i.e. la couette à l'envers) du bord supérieur de la housse (i.e. coté tête de lit uniquement)....pour ensuite fixer tout aussi solidement de petites anneaux aux mêmes distances parallèles sur le bord de la couture de la couette (voir les photos ci-dessous).  Après 20 minutes...tout était fait pour la pose de ces ficelles et anneaux. Quant aux trois bordures...elles ont été un ti-peu plus longues à coudre et surpiquer...mais enfin...la job est complétée ...et mieux vaut tard que jamais hein  ;-)

Un DOUBLE noeud pour chacune des 5 boucles tient la couette solidement en place.  Psst, je n'ai pas jugé utile de faire le même exercice pour les 3 autres côtés/bordures de la housse....alors l'avenir me le dira si cette décision s'est avérée pertinente et je ferai une mise à jour de cet article s'il y a lieu. 

DSC04924  housse et couette

MAJ   Après plusieurs jours d'essais...tout baigne.  La couette ne glisse plus dans la housse et mes épaules se gardent bien au chaud toute la nuit. En prime...ses ficelles sont invisibles et on ne les sent pas du tout au travers du tissu. Me disant  même qu'il doit en être autrement avec les pinces à couette vendues exprès. Enfin, je me dis aussi...que du velcro autocollant aurait pu faire une job similaire mais j'avais peur de sentir la raideur des bandes de velcro au travers du tissu... :-(  

Alors tout est bien qui finit bien...et sans aucune dépense...la couette tient parfaitement en place!

Après 1 1/2 ans d'essai...elle est toujours en place !!!!!!!!!!  À toute épreuve....un succès fou..hihihi!