Les feuilles de gypse ont été fixées à coup d'une par jour.  Vraiment rien d'épuisant..hihi.

première feuille au plafond  leve panneau démonté

La première feuille de gypse fixée au plafond avec le lève panneau  a été par contre très difficile à poser. J'y allais à l'aveuglette et sans méthode. La première feuille a donc eu un de ses coins cassés...car je l'ai échappé en chemin.. Mais cela m'a permis de réfléchir aux moyens me permettant de fixer les autres feuilles sans forcer ni maugréer..hihi.   La suite a donc été assez facile... une fois la méthode d'approche assimilée...après avoir trouvé la technique qui demandait le moins d'efforts de ma part... et ça n'a pas été long à découvrir...il me suffisait simplement de faire glisser les feuilles sur le support plutôt que de tenter de les soulever jusqu'à bon port...;-) 

Puis, une fois la job accomplie...j'ai défait le lève panneau en sept morceaux séparés...le rendant plus facile à ranger. Je le remonterai lors des prochaines rénos.  Une de ses parties doit peser proche 40 kg...la partie avec la roue.  Tout se monte et démonte par ailleurs sans outil...tout s'emboite par  pression...des clips.  Un jeu d'enfants vraiment. Ça prend 3 minutes à monter et le même temps à défaire...quand on sait comment naturellement...hihi.  Ceci étant dit...le fait d'aimer décortiquer les choses...pour y découvrir le pourquoi du comment a aidé grandement... hihihi!

Je suis maintenant en train d'accomplir la job que j'aime le moins...tirer les joints.....principalement ceux du plafond...c'est très ardu pour les articulations des bras....alors j'y accorde du temps avec parcimonie...pas plus d'une heure par jour afin de ne pas me donner mal au coeur !    Ça prendra le temps que ça prendra...une, deux ou trois semaines... what ever....ça ne m'affecte pas au contraire....et un moment donné tout sera accompli.  

Je fais cette job néanmoins de façon presque professionnelle...de minces très minces couches de plâtres....3 ou 4 couches tout au plus...la suivante étant plus large que la précédente....et toujours appliqué lorsque la précédente est complètement sèche...sinon gare à la rétention de la surface et adieu au travail bien fait.  Puis un seul sablage se fera en dernier....celui-là également étant très léger....puisque les couches sont toutes très minces!  Là est le truc mais aussi la complexité de la tâche...car une forte et même pression doit être exercée sur la spatule afin de conserver cette mince couche de plâtre le long des joints.

Quant au sablage...je retiens qu'en sablant à rien...mais vraiment à rien ou presque les contours et les bordures principalement...en somme focuser le sablage sur la partie la plus extérieure du joint....alors aucune démarcation n'y paraîtra si les dernières couches de plâtre ont été étirées dans leurs plus minces épaisseurs!

Hummmm...je me souviens de mes premières expériences.  Je n'arrêtais pas de repasser sur la pâte afin d'effacer les lignes que la spatule venait de faire...et je gâchais le résultat puisqu'un moment donné la pâte commencait  à sécher et s'agglutinait.  What a mess!   Maintenant les lignes je les laisse sécher et les élimine avec un grattoir juste avant d'appliquer la couche suivante. 

101944377

2007271_L papier plié

J'utilise le rouleau de papier pré-plié pour les 90 à angle intérieur..puis.la bande quadrillée pour les joints de murs droits et des 90 en vinyle pour les coins extérieurs.   Fameux ces coins de vinyle rigides et autocollants...ils se posent sans clous et collent facilement aux parois. Plus jamais je n'achèterai des coins de métal.

1ere couche platre

Après 3 couches de plâtre...une par dessus l'autre...échelonnées en autant de jours d'application sinon plus...j'ai sablé le tout....section par section...un mur à la fois..échelonné sur au moins 4 autres jours.  Oui monsieur....je ne voulais pas y laisser mon épaule.   Mais...tout est maintenant fait et bien fait à première vue du moins.

Ce pm donc, je vais appliquer une couche de scellant...pour vérifier le résultat !  Peut-être...aurais-je à faire quelques retouches mais je verrai rendu là.  Ah que je suis contente que cette job soit du passé....  très demandant pour moi...ça demande une force physique assez importante.... mais je l'ai fait et en suis satisfaite.  Faire ça ou faire autres choses hein. Alors un temps a donc été pris pour faire ça entre autre!  C'est comme si j'avais été au Nautilus pour un entraînement d'endurance...quelques fois ce mois-ci !!!!   hihihi  ;-) 

La couche de scellant a été donné à grandeur.  Les feuilles de gypse ont bu énormément....mais le scellant cache bien. Je suis contente du résultat, uniquement 7 vis au plafond se laissaient désirer....elles paraissaient  un peu avec la lumière du jour rentrant de plein fouet dans la pièce à la hauteur du plafond.   J'ai donc appliqué cette fois-ci une épaisse couche de pâte pour sabler le tout demain au même niveau que le reste de la surface autour...afin d'éliminer ses disgrâces.  Après je les recouvrirai de scellant et commencerai à peinturer avec la peinture de finition.

Finalement...avec la lumière naturelle qui entrait à angle direct dans la pièce...je voyais un gonflement au plafond relié à une solive qui sort légèrement des rangs...grrrrr.  J'ai donc refait le plafond en y appliquant une couche supplémentaire de pâte à joint avec une spatule dentelée. Le même traitement que le plafond du salon que j'aime beaucoup et qui améliore le décor. Tout le monde aime!  Eh bien...je viens de créer une nouvelle finition :

Les plafonds à la Zon...lolll.... ;-) 

coin duck